A+ A-

Ballon de chasse (un jeu d’élimination amusant)

Forme d’organisation :  Équipes

Matériaux : Deux grandes plinthes, deux bancs, 2 à 6 ballons mous, resp. ballons en mousse

 

Description du jeu :
Deux équipes s’affrontent. Chaque équipe occupe une moitié de la salle, resp. une moitié de terrain - en fonction de la capacité d’envoi du ballon et de l’âge des enfants. Une grande plinthe se situe au milieu de chaque côté du terrain de jeu, et sur la ligne du milieu du terrain de jeu se situent respectivement deux bancs tout à l’extérieur. Le jeu se joue avec au moins 2 et au maximum 6 ballons mous, resp. en mousse (voir illustration 1 ci-dessous).
Les joueurs essaient d’éliminer leurs adversaires de l’autre moitié du terrain de jeu, sans pour autant quitter leur propre terrain. Les joueurs peuvent se cacher derrière leur plinthe et y trouver refuge. Les élèves éliminés doivent se s’asseoir à califourchon sur un des deux bancs au milieu. Ils peuvent y intercepter des ballons ou les repousser et ensuite les passer à leur propre équipe. Ils n’ont cependant plus le droit d’éliminer des adversaires ! La jeu est fini :
a) quand une équipe n’est plus que composée de trois joueurs
b) après une durée prescrite. Qui a alors encore le plus de joueurs sur le terrain ?
Remarque : Le jeu offre la possibilité d’occuper de nombreux élèves. Avec cela, des élèves plus faibles - dans le sens d’une différenciation intérieure - ont la possibilité de se retirer un peu du jeu et de se protéger, les joueurs les plus forts peuvent s’exposer un peu d’avantage aux « dangers » du jeu.
Variante : L’ensemble de la surface de jeu est divisée en trois champs. Tous les joueurs peuvent se déplacer dans le troisième champ, celui du milieu (pour les très courageux !). Les élèves ayant été touchés doivent se coucher au sol et appeler à l’aide. Les paires d’assistants, équipés de deux tiges en bois - par ex. des bâtons de gym - portent les élèves éliminés sur un tapis de gymnastique, qui se trouve derrière la ligne de fond de la propre moitié du terrain. Ils sont alors libérés et peuvent de nouveau participer activement au jeu. Les assistants en action ne doivent toutefois pas être pris pour cibles.

Copied.